Sécurité des caméras – DomoTeek – Le Blog du Panda

Sécurité des caméras

Salut à tous,

Beaucoup de personnes achètent des caméras ces derniers temps. D’une part elles sont dissuasives si elles sont mises en apparence et deuxièmement, elles permettent surtout d’enregistrer le flux à la moindre détection.

Et radins que nous sommes tous plus ou moins, nous souhaitons acheter des équipements toujours de moins en moins cher mais il y a bien un secteur où ce principe est pour moi hors de question, c’est la sécurité. Bon on à chacun un budget je vous l’accorde mais je préfère attendre ou sacrifier une autre partie que celle là.

Si vous prenez des caméras 1er prix, d’une le firmware ne sera peut-être jamais mis à jour, et 2, ce sera surement des caméras types chinoises et là, on ne sait pas si un backdoor est ouvert depuis des serveurs je ne sais où. ça fait un peu peur.

Bref, je vais vous donner quelques astuces pour sécuriser un peu tout ça.


  • Eviter les caméras 1er prix. Certes elles font le boulot mais la qualité n’est pas forcément au rendez-vous concernant les options et autres paramétrages possible. Souvent achetées sur Gearbest et compagnie, la garantie est plus que limitée…
  • Eviter les caméras WiFi. S’il y a bien un type de connectivité à éviter, c’est bien celui-là. Et quelques soit le mode de cryptage car dernièrement, des chercheurs ont révélé une faille importante dans le WPA2. Personne n’est donc à l’abri. Je vous rassure le WPA3 est sur les rails et sa sortie est prévu pour fin 2018 (sans les retards).
  • Si vous avez peur que votre caméra n’envoie des données sur Internet, n’indiquez pas de passerelle tout simplement. De là, la caméra ne fera que du local. Par contre, si vous voulez accéder à votre caméra depuis l’extérieur via une application tierce, ça ne sera plus possible.
  • Indiquer des restrictions d’adresses IP pour y accéder. Par exemple sur les HIK, il est possible d’enregistrer plusieurs IP. Pour ma part, seules les adresses IP de Jeedom et de mon PC peuvent accéder en HTTP/HTTPS.
  • En parlant de HTTPS, préférez également ce protocole si disponible avec vos caméras. Là encore, avec des HIK c’est possible.
  • Bien entendu, choisissez un bon mot de passe assez long et différent par caméra afin d’éviter qu’une caméra piratée permette de pirater l’ensemble.
  • SI vous avez la possibilité de créer des utilisateurs avec des droits spécifiques. Le mieux est de créer un utilisateur pour visualiser simplement les flux. Là encore, possible sur les HIK.
  • Vous pouvez également cacher la marque apparente sur la caméra. Cela évite aux fouineurs de connaitre les modèles de vos caméras et d’en rechercher les faiblesses.

Si vous avez d’autres éléments de sécurité qui vous viennent en tête, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.